Google, Twitter, Facebook et Microsoft se sont associés pour créer un projet de portabilité des données open source qui aidera les utilisateurs à déplacer librement et en toute sécurité leurs données entre ces fournisseurs de services en ligne.

Un projet des plus intéressants

Les quatre géants de la technologie ont annoncé vendredi qu’ils travaillent ensemble sur un projet de transfert de données conçu pour donner aux utilisateurs plus de contrôle sur leurs informations. Leur mission : créer une plateforme de portabilité des données ouverte permettant aux utilisateurs de «déplacer facilement leurs données entre les fournisseurs de services en ligne quand ils le souhaitent». Cela peut être très utile si vous décidez de quitter un service, d’en tester un nouveau, ou simplement de sauvegarder vos données.

Les contributeurs au projet de transfert de données pensent que la portabilité et l’interopérabilité sont au cœur de l’innovation. Le fait de faciliter le choix entre les services facilite la concurrence, permet aux individus d’essayer de nouveaux services, et leur permet de choisir l’offre qui répond le mieux à leurs besoins. DTP veut donc encourager plus de participants à rejoindre leur projet pour permettre aux utilisateurs de porter leurs données sur plusieurs plateformes.

Le processus de transfert des données se fera via des adaptateurs de données. Chaque entreprise utilise différents types de formats de données. Ces adaptateurs sont des codes qui traduisent les données en modèles de données qui peuvent être utilisés sur la plateforme. Il y aura également un adaptateur d’authentification qui aidera les utilisateurs à vérifier leurs comptes avant de transférer leurs données.

Bien qu’ils aient annoncé officiellement ce projet, les entreprises travaillent ensemble depuis l’année dernière et ont fait des progrès. Le projet de transfert de données utilise les API, et les mécanismes d’autorisation existants des services pour accéder aux données, expliquent-ils. Il utilise ensuite des adaptateurs spécifiques au service pour transférer ces données dans un format commun, puis de nouveau dans l’API du nouveau service. Leur code actuel « fonctionne pour une variété de cas d’utilisation » mais n’est pas tout à fait prêt pour le prime time. Si vous souhaitez l’essayer dans son état actuel, vous devez obtenir vos propres clés d’API à partir des services auxquels vous voulez transférer les données.

Récemment, l’Union européenne a introduit le règlement général sur la protection des données, en vertu duquel les entreprises devaient permettre aux utilisateurs de télécharger leurs données. DTP vient à un moment où il y a eu de multiples accusations contre les géants de la technologie de ne pas mal gérer les données des utilisateurs. Google, Microsoft, Facebook et Twitter accueillent également d’autres entreprises qui souhaitent faire partie du projet, et permettre à leurs utilisateurs d’importer et d’exporter plus facilement leurs données. Ils souhaitent entre autres la bienvenue à tous, et ont affirmé que plus il y aura du savoir-faire et des compétences, plus les chances de réussite seront accrues.

comment créer une société offshore?