Les cofondateurs d’Instagram ne veulent plus travailler avec Facebook, marquant le dernier développement difficile pour une société aux prises avec des problèmes de confidentialité.

Des démissions à la suite chez Facebook

Instagram a déclaré lundi que les cofondateurs Kevin Systrom et Mike Krieger ont démissionné en tant que directeur général et directeur technique de l’application de partage de photos détenue par Facebook Inc, donnant peu d’explications sur leur départ. Ils sont les derniers à quitter une entreprise appartenant à Facebook : le co-fondateur de WhatsApp, Jan Koum, ayant quitté l’application en avril en raison de préoccupations liées à la manière dont Facebook prenait la vie privée. À rappeler que Facebook a acquis WhatsApp pour 22 milliards de dollars en 2014.

Bien que Systrom et Krieger n’aient pas invoqué la confidentialité pour se retirer, la décision est le dernier coup porté à Facebook après des mois de pression publique sur la vie privée. En mars 2018 entre autres, le cofondateur de WhatsApp, Brian Acton, s’est prononcé contre Facebook, encourageant ses followers sur Twitter à #deletefacebook après des révélations que les données personnelles de 50 millions d’utilisateurs avaient été utilisées pour influencer les élections de 2016.

Facebook a sans conteste du mal à maintenir son modèle d’entreprise, et sa base d’utilisateurs dans un environnement où la monétisation des données personnelles est plus que jamais examinée. Instagram a relativement bien résisté à cette tempête, le départ des fondateurs laisse donc de vraies questions de leadership. Et Instagram a fait face à une poignée de problèmes de confidentialité sous Facebook. Ce dernier a modifié sa politique de confidentialité, et introduit de la publicité sur la plateforme en 2013 après avoir été acquise par Facebook. Et plus encore, la nouvelle politique de confidentialité d’Instagram n’est aujourd’hui compréhensible qu’à un niveau juridique supérieur, et donc pas pour tout le monde.

Mark Zuberger est la possible cause de ce départ

Face à ce départ, Zuckerberg a décrit les deux comme des «leaders de produits extraordinaires» et a dit qu’il leur souhaitait le meilleur, et qu’il était impatient de voir ce qu’ils allaient construire. Les actions de Facebook ont chuté de plus de 2% en début de séance mardi après que les deux fondateurs d’application de partage de photos Instagram aient quitté le géant des réseaux sociaux dans des circonstances inexpliquées. Les analystes ont déclaré que le départ de Kevin Systrom et de Mike Krieger pourrait être le résultat de frictions avec le directeur général Mark Zuckerberg sur la manière dont le générateur de revenus à la croissance la plus rapide de Facebook est exécuté.

Un rapport indique que Systrom et Krieger avaient été frustrés par l’augmentation de la participation quotidienne de Zuckerberg, qui dépend de plus en plus d’Instagram pour planifier l’avenir de Facebook. Les actions de Facebook étaient en baisse de 2,4% à 161,51 dollars au début de la séance, faisant perdre plus de 11 milliards de dollars à la valeur de marché de l’action. Dans la mesure où leurs départs représentent plus de pouvoir et moins de responsabilité pour Zuckerberg, une telle évolution soulignera la nécessité d’un président indépendant du conseil.

comment créer une société offshore?